Israël, terre d’innovations technologiques

Trends News suite - Israël, terre d'innovations technologiques

Israël, terre d’innovations technologiques

Israël est devenu la nouvelle terre des startups tech

 

Reconnu dans le monde entier pour sa culture entrepreneuriale et son ouverture vers l’innovation et l’international, Israël est rapidement devenu le second hub d’innovations technologiques après la Silicon Valley. Fondé il y a 60 ans, le pays compte 8,7 millions d’habitants et regroupe près de 7000 startups qui représentent 10 % du PIB et 49 % des exportations. Grâce notamment aux investissements massifs du gouvernement, 600 startups sont créées chaque année. Le pays compte également plus de 307 centres de R&D établis par des multinationales (tels qu’Intel, Google, IBM ou encore Apple). On y retrouve également des institutions d’excellence – à l’instar du Technion, (l’équivalent du célèbre MIT), reconnu pour la qualité de ses enseignements liés à l’innovation technologique ; il comprend notamment 18 facultés, 3 prix nobels et un incubateur.

 

Au cœur de la Startup Nation ou Silicon Wadi

 

De Tel-Aviv à Jérusalem, l’Etat hébreu s’est imposé en véritable startup nation. A l’image de la Silicon Valley, les investisseurs israéliens ont une forte appétence pour les innovations révolutionnaires et risquées qui donnent souvent lieu à des levées de fonds spectaculaires et des exits record. Parmi les plus connues, la célèbre startup de navigation GPS Waze a été acquise pour 1,2 milliard de dollars par Google en 2013 ou encore Mobileye (spécialisée dans l’automobile tech), rachetée pour 15,3 milliards de dollars par Intel en 2017.

La Startup Nation investit fortement dans les pépites retail tech, notamment celles qui s’appuient sur l’intelligence artificielle. En 2018, Israël comptait 7 startups parmi le top 100 des startups retail tech ayant une solution basée sur l’IA. Un mapping du marché du retailtech en Israël est récemment paru, présentant les 100 « startups les plus prometteuses » du secteur, réparties en 14 catégories. (voif ci-après). On y retrouve entre autres des startups spécialisées dans les programmes de fidélisation, comme ciValue qui permet aux retailers FMCG « Fast-Moving Consumer Goods » d’améliorer l’efficacité de leurs programmes de fidélisation à travers des outils d’analyse, d’insights actionnables et accessibles en temps réel, de monétisation de la personnalisation et de collaboration avec les fournisseurs, afin de mieux comprendre leurs clients et d’augmenter leurs visites, dépenses et engagement. La startup a ainsi travaillé aux côtés du retailer Sephora, de la chaîne de pharmacies israélienne Super-Pharm ou encore Pandora Jewelry.

 

La tech israélienne séduit les grands groupes

 

De nombreuses multinationales investissent considérablement dans la haute technologie israélienne. Récemment, le président et CEO de Walmart, Doug McMillon, est arrivé en Israël accompagné d’une délégation de hauts dirigeants du géant américain. Cette visite a eu lieu un mois après l’acquisition la start-up israélienne Aspectiva par le groupe, qui utilise l’intelligence artificielle pour analyser les opinions des consommateurs et les transformer en informations utiles pour les retailers. Selon un rapport de CTech (un média Israélien), le groupe prévoit d’investir 300 millions de dollars sur le territoire israélien. Par ailleurs, le géant américain McDonald’s a enregistré sa plus grosse acquisition depuis Boston Market (chaîne de restauration) en 1999, en acquérant Dynamic Yield, une startup spécialisée dans l’IA basée à Tel Aviv, pour un montant de 300 millions de dollars. L’objectif de cette alliance est d’adapter les affichages numériques des menus « drive » en fonction de l’heure, de la météo, de la fréquentation en temps réel des restaurants et des tendances de consommation.

 

Retailtech landscape - Israël, terre d'innovations technologiques 2018 © Nielsen Innovate Fund (« NIF »)

5 choses à savoir sur Israël :

 

  1. L’échec fait partie de la culture d’une entreprise
  2. Le service militaire obligatoire : joue un rôle fondamental dans l’innovation et la formation des élites scientifiques
  3. L’entrepreneuriat est au cœur des campus : après une subvention du gouvernement de 2,4 millions d’euros, le Technion ( l’Institut israélien de technologie) lance « t-hub », un nouveau centre dédié à l’entrepreneuriat
  4. La culture de l’ »exit » est très présente : la réussite passe par le biais d’un rachat par à un groupe international (ex. Waze)
  5. Une autre vision de la démocratie, le « social impact » : les entrepreneurs se tournent vers les enjeux sociétaux (civic tech, éducation, environnement et solidarité)

 

Learning Expedition en Israël : B.D.C. partenaire du MEDEF Lille

 

Nous accompagnerons du 15 au 18 juin prochain une délégation de 60 dirigeants des Hauts de France en partenariat avec le MEDEF de Lille. Cette Learning Expedition aura comme thématique l’intelligence artificielle, sujet au cœur des discussions dans le monde de l’entreprise, tous secteurs confondus. L’objectif de ce voyage immersif dans un des pays les plus innovants du monde est de sensibiliser les dirigeants d’entreprises, du monde politique et institutionnel à ces sujets d’innovations technologiques.

Au programme :

  • Rencontre avec l’ambassade de France et le consulat de Tel Aviv.
  • Rencontre avec l’Université de Tel Aviv
  • Rencontre avec Microsoft Venture, l’accélérateur d’innovation de Microsoft
  • Visite de la fondation E. De Rothschild et du dynamisme economique qu’elle génère
  • Visites et échanges avec des entreprises locales sur 3 secteurs : Retail, Santé et Agriculture
  • Rencontre avec des startups Retail Tech, Med Tech & Agri Tech
  • Tourisme à Jérusalem et Tel Aviv

Pour plus d’informations sur cette Learning Expedition, veuillez contacter Germain Laigle, en charge du projet pour le MEDEF Lille – glaigle@citeonline.org ou inscrivez-vous via ce lien